Reconnue
par l'état

Grade de
master
Visé bac+5

Bachelor reconnu par l'Etat, inscrit RNCP Niveau II

 

Missions et axes de recherche

Une recherche d’excellence pour une Grande Ecole de Commerce

La recherche à l’ISTEC est coordonnée et développée par le CERI (Centre d’Etudes et de recherche de l’ISTEC) et se situe à l’interface entre les trois mondes de la formation, de la recherche et des entreprises.

Afin de contribuer à un enseignement de pointe, l’ISTEC a recruté et recrute des enseignants-chercheurs du plus haut niveau. Multi-primés, publiant dans des revues scientifiques de référence et assumant des positions académiques internationales, les enseignants-chercheurs sont à même de délivrer des cursus pédagogiques perpétuellement remis à jour et construits avec des homologues opérant dans les Etablissements les plus prestigieux (Carnegie-Mellon University, Université de Warwick, Université Paris-Dauphine, etc.). Ces cours prennent notamment comme supports les articles et ouvrages de référence publiés par les enseignants–chercheurs de l’ISTEC.

Le niveau de qualification élevé du corps professoral permet également d’encadrer les étudiants dans la réalisation d’un mémoire de recherche de fin d’études réputé pour son exigence et sa pertinence en regard des préoccupations des dirigeants d’entreprises.

Les étudiants sont également conviés aux colloques de recherche, francophones comme anglophones, organisés périodiquement sur le campus de l’ISTEC.

Axes de Recherche

La prise de conscience par un nombre grandissant d’entreprises de l’impossibilité de poursuivre la recherche d’une croissance infinie face aux ressources limitées, les conduit déjà, et les conduira de plus en plus, à faire évoluer leurs modèles d’affaires.  Les modes de production et de consommation actuels privilégient la possession et l’accumulation de biens peu utilisés, dont la production épuise les ressources existantes.  Les entreprises cherchent donc de plus en plus à dissocier croissance et consommation de ressources : elles cherchent à économiser les ressources énergétiques et les matières premières, à réutiliser, à recycler et valoriser les déchets, à favoriser toutes les formes d’économie circulaire et d’économie de la fonctionnalité. Dans le même temps, les consommateurs font progressivement évoluer leur mode de consommation et acceptent de privilégier le paiement à l’usage par rapport à la propriété, la réparation des produits par rapport au remplacement par du neuf. Aussi, de nouveaux modèles d’affaires voient le jour… Ces nouvelles manières de créer de la valeur et de générer du profit concordent avec les aspirations d’un nombre croissant de jeunes qui cherchent une activité professionnelle ayant du sens. Ils sont très sensibles aux questions relatives à la préservation des ressources de la planète, aux impacts sociaux de leurs activités et à l’éthique des entreprises et de leurs représentants. Les individus, dans une perspective Humaniste, doivent donc être des acteurs de transformation qui mettent du sens, de l’humain là où il y a « non-sens » et de « l’inhumain ». Plus particulièrement, le rôle des managers et des décideurs portant les exigences d’un modèle d’affaires alternatif est alors de communiquer à leurs équipes la volonté de réussir ensemble.

Dans ce contexte la recherche au sein du CERI doit donc déployer une stratégie visant, à partir de l’existant ce qui se fait déjà en interne et en externe, à identifier les axes sur lesquels il faut avancer en termes de connaissances et d’expériences. Effectivement, la recherche a notamment pour mission d’être une source permanente de connaissances et d’expériences pour former les étudiants afin qu’ils sachent comment se conçoivent collectivement de nouveaux modèles d’affaires et comment faire en sorte que ces derniers soient acceptés et se diffusent de manière généralisée (au sein des entreprises, sur les marchés, dans les communautés, dans la société, etc).

Ainsi, la recherche de l’ISTEC est organisée autour des 3 axes de recherche structurants :

  • Modèles d’affaires innovants
  • Planète
  • Personnes et Organisations

L’axe Modèles d’affaires innovants s’intéresse plus particulièrement à la transformation digitale, l’innovation, l’entrepreneuriat et la performance.
L’axe Planète est centré sur les questions de responsabilité sociétale, de développement durable, d’éthique et d’humanisme.
L’axe Personnes et Organisations est centré sur les comportements des hommes et des organisations (coopération, agilité, etc.), sur le management des richesses humaines (management de la diversité, développement des potentiels, etc.) et sur la qualité de vie au travail (nouvelles formes de travail, redéfinition des espaces de travail etc.).

De plus, se pose de manière transversale à ces trois axes, la question de l’Innovation ((éthique et responsable), pédagogique, soutenable, de l’open innovation, de l’intelligence artificielle, etc.) en termes de défis et d’enjeux.

Ces axes ont fait l’objet d’une élaboration collective dont vous pouvez trouver le développement détaillé ci-dessous :