Executive MBA Change Management et Transformation Numérique

L’Executive MBA “Change Management et Transformation Numérique” (CMTN) propose aux étudiants d’acquérir une culture globale du numérique en intégrant l’éthique nécessaire au développement des nouveaux business models et les risques inhérents.

Le MBA CMTN permet d’appréhender le monde des affaires dans sa globalité à travers sa nouvelle configuration digitalisée. Avec la transformation numérique qui s’accélère, il est maintenant nécessaire d’anticiper les nouveaux modèles d’affaires à venir et d’en comprendre la structuration, les mécanismes et le fonctionnement. Plus que former à un métier particulier, le MBA CMTN offre la possibilité de s’engager dans une prospective sur les futurs modèles d’entreprise et les potentialités et opportunités professionnelles et entrepreneuriales qui en émanent. Il procure aux auditeurs l’ensemble des outils et méthodes propices au succès dans un monde mouvant et volatil, avec l’aide des meilleurs professeurs et experts de chaque domaine étudié : nouvelles technologies, cybersécurité, économie du numérique, stratégie, éthique des affaires, risques managériaux, nouvelles criminalités.

Avec les partenaires exclusifs du MBA CMTN, les auditeurs seront parfaitement préparés aux défis futurs. Les plus grands spécialistes interviendront notamment dans le cadre des conférences « Sécurité & Défense Magazine ». Une première préparation à la certification ACFE (Association of Certified Fraud Examiners) sera proposée avec le Président du Chapitre français de l’ACFE. Des chercheurs de l’Observatoire des Criminalités Internationales offriront un éclairage sur leurs dernières expertises et études. Un “Study Tour” d’une semaine amènera les auditeurs à la rencontre de chefs d’entreprises innovantes et de spécialistes de la cybersécurité. Enfin, les auditeurs accompagneront de manière opérationnelle l’incubateur de l’ISTEC.

Rentrée : 25 janvier 2021

Témoignage du Parrain de la Promotion

 “Dans un monde complexe où les interactions sont multiples, le décideur est obligé d’anticiper s’il veut éviter d’être dépassé par les évènements. Il doit être capable d’identifier les risques, d’en hiérarchiser l’impact, d’imaginer les réponses les mieux adaptées, et de s’y préparer par la mise en place de formations et de systèmes d’alerte adaptés aux problématiques identifiées. Cette capacité de gestion des risques de tous ordres est devenue indispensable car on ne peut plus faire reposer la bonne gestion uniquement sur l’intuition ou la capacité de réaction du décideur. Les risques étant multiples et variés, l’acquisition de la capacité requise pour les prendre en compte ne s’invente pas. Elle fait dorénavant partie de la formation nécessaire pour être un bon manager opérationnel.”
Alain JUILLET, Président de l’Académie de l’Intelligence Economique

Témoignages des intervenants

 “Le déficit de compétences dans le domaine de la cybersécurité va s’accentuer lors de la prochaine décennie. L’Europe dresse ce constat, dont on mesure déjà la réalité par les tensions sur le marché de l’emploi. Il est donc urgent d’agir, car la ressource humaine est une des conditions de notre autonomie stratégique dans l’espace numérique. C’est non seulement une nécessité, mais aussi un devoir moral, car trop de jeunes sont encore orientés vers des filières sans avenir qui les conduiront inexorablement vers des files d’attente sans issue. Il est vrai que nombre de métiers induits par la transformation numérique n’existent pas encore. Ce n’est pas une raison pour demeurer immobiles.

Ce que l’on attend d’une formation aujourd’hui, c’est la capacité de comprendre un univers en pleine métamorphose, d’en discerner les tendances lourdes pour acquérir les outils nécessaires à une adaptation permanente. Comprendre plus qu’apprendre, identifier les signaux faibles d’un futur immédiat, masqué par le brouillard de l’incertitude, mais être aussi apte à renforcer les équipes qui, aujourd’hui, contribuent à l’essor et à la sécurité du cyberespace, telle est l’ambition de ce MBA, dont la naissance doit être saluée.

La compétence ne se limite pas au savoir-faire, car elle est insuffisante sans savoir-être, notamment en période de crise. L’actualité démontre que la cybercriminalité est bien la « criminalité du XXIe siècle », comme nous l’affirmions, en 2007, lors de la première édition du Forum International de la cybersécurité. Les administrations, les collectivités locales, les entreprises, les particuliers vivent sous un « bombardement permanent » qui vise leurs systèmes automatisés de données, mais qui s’en prend aussi à leur identité, à leur liberté d’agir, de penser et d’entreprendre. Nous ne connaissons encore que les escarmouches. Le pire est à venir ! Pour faire face, pour plier sans rompre, il est indispensable de renforcer une cyber-attitude de résilience, une capacité à affronter et à surmonter les crises. Tel est l’objectif visé, en potentialisant le « savoir » pour acquérir le « pouvoir », sans lequel on ne peut que subir.

Un MBA qui réponde à la question « comment ? » mérite toute notre attention. Mais s’il répond aussi à la question « pourquoi ? », en quête permanente de la finalité, il s’inscrit alors dans une démarche éthique sans laquelle tous les autres efforts seraient vains ou très insuffisants. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », écrivait Rabelais. La conscience doit guider notre regard sur le futur. Elle peut sembler ringarde, en ces temps où les esprits sont tiraillés, mais elle est une condition de la construction d’une espace numérique par l’humain, pour l’humain. Les sciences dures doivent converger avec les sciences humaines et sociales pour bâtir une société numérique porteuse de valeurs, de progrès.

Je suis heureux de contribuer modestement à l’aventure du MBA de l’ISTEC. Dans la nuit que nous traversons, voici un rai de lumière !”

Général d’armée (2S) WATIN-AUGOUARD
Fondateur du Forum International de la Cybersécurité (FIC)
Président de l’Institut national de la cybersécurité et de la résilience des Territoires (IN.CRT)


« Le MBA Change Management et Transformation Numérique proposé sur Paris par l’ISTEC est innovant et opportun car, d’une part il est ancré sur des thématiques actuelles autour des données massives et du sens qu’elles peuvent contribuer à donner au travers de leur exploitation, d’autre part il sera l’occasion de dérouler des pratiques pédagogiques agiles et participatives mettant l’étudiant au centre de son parcours de formation. »
Marc BIDAN, Professeur des universités à l’Université de Nantes.

« Le véritable enjeu en matière de supply chain internationale ne se trouve plus dans la bonne performance des moyens de transport mais dans la bonne maîtrise de la masse de plus en plus considérable des données associées à traiter. Nous devons former des experts qui sauront gérer ces flux d’information et les exploiter tout en les protégeant de cybercriminels de plus en plus actifs : un double défi que le MBA Change Management et Transformation Digitale de l’ISTEC vous propose de relever avec un programme attractif et pertinent. »
François SOULET DE BRUGIERE, Membre du conseil d’administration de l’AUTF (Association des Usagers du Transport de Fret), Ancien président de l’UPF (Union des Ports de France).

« Le MBA Change Management et Transformation Digitale permet à ses auditeurs d’analyser et de comprendre la fulgurante métamorphose sans précèdent de notre société, liée à sa digitalisation, d’en mesurer les risques et d’anticiper les opportunités d’affaires qui en découlent. Cette vision globale, mais aussi opérationnelle, proposée par un ensemble d’intervenants de premier plan tant professionnels qu’académiques, donne la profondeur et le recul nécessaires pour appréhender les enjeux économiques de notre temps. »
Éric VERNIER, Conseiller spécial du MBA, Maître de conférences HDR à l’ISCID-CO, Expert APM, Auteur de « Techniques de blanchiment et moyens de lutte ».

Partenaires

Une introduction à l’examen de fraudes sera organisée et une préparation à la certification CFE (Certified Fraud Examiners) sera proposée en supplément.

Un partenariat stratégique a été signé entre l’ISTEC et le magazine S&D associant réflexions communes, interactions et productions intellectuelles, et création d’événementiel à valeur ajoutée associant les acteurs clés d’une filière d’excellence porteuse d’avenir.